Manuel Diaz Lopez. Syndrome de traction médullaire. Syringomyélie Idiopathique. Syndrome d’Arnold Chiari I.

Published by at 26 mai, 2011


ManuelDiazLopez
Date de l’intervention: Octobre 2010

Bonjour tout le monde. Je m’appelle Manolo, je vis à Madrid. Avant de raconter mon témoignage, je tiens à remercier le Dr. Royo Salvador et sa grande équipe, parce que pour mon grand dossier médical et souffrance, il est le seul qui s’a intéressé à l’étude de la maladie, faisant avec sa technique de la section du filum terminale, ce que que d’autres médecins ne savent pas encore  et s’offensent, grâce à ça je peux offrir ce témoignage, sinon ça serait totalement impossible.

Eh bien, je ne veux pas être lourd avec mon histoire, je veux qu’elle vous serve comme aide générale et en tenant compte que dans chaque patient les symptômes  peuvent également varier, mais la plupart sont assez proches.

Dans mon cas, comme beaucoup d’autres, j’ai remarqué toute ma vie les symptômes rares, je les comparais à ceux autour de moi et ils ne les avaient pas. J’avais la fatigue occasionnelle sans cause, le changement de l’humour spontané, le blocage de la mémoire, la transpiration, le manque de concentration, je ne pouvais pas rester longtemps dans la même position, douleurs diffuses, la plus part de le côté gauche, ce qui me soulèvait l’épaule gauche, l’incontinence, la mémoire d’apprentissage, des picotements dans les mains et les pieds, vision floue selon les mouvements, sensation de flotter, etc.

Le temps passait et ces symptômes allaient de plus en plus, jusqu’à ce que j’étais obligé d’aller à des spécialistes en 1999. Ils m’ont fait des rayons X, la réhabilitation, toutes sortes de traitements, mais rien de tout cela n’était bon à rien. Ils m’ont dit que la cause pouvait être psychologique ou bien à cause du travail que je faisas (chauffeur de bus), et voulaient me donner congé maladie et je ne voulais pas parce que je savais que ce n’était pas psychologique, il y avait une cause, et arrêter de travailler pour moi, ne me favorisait pas, parce qu’il m’aidait à continuer. Plus tard, la maladie m’a forcé à arrêter de travailler pour l’état dans lequel je commençais à me trouver. C’est là que j’ai fait la première résonance et ils ont détecté la syringomyélie en c7 et j’ai eu la chirurgie en Juillet 2003, avec la technique traditionnelle qui font habituellement à tout le monde (ouverture de cavitation avec myélotomie ultérieure) cela implique une longue récupération sans succès, mon état est resté inchangé. Je tiens également à souligner que lors de la chirurgie ils n’ont pas vu la moelle atrophique ou d’Arnold Chiari de type 1, ni dans les résonances, (peut-être qu’ils avaient besoin de encore 10 ans plus).

Puis je suis passé à l’unité de la douleur, on m’a donné toutes sortes d’analgésiques, y compris MST (morphine) pour 5 ans, les analyses de tous les types, électromyogrammes, potentiels évoqués, d’innombrables résonances, certaines avec contraste et plusieurs dans les cliniques privées ici à Madrid, la physiothérapie, etc. et mon était était le même. On m’a dit que je devais m’habituer à vivre avec cela parce que la maladie est incurable. J’ai visité les neurologues et les neurochirurgiens, l’un d’eux à l’Institut des sciences neurologiques à Madrid (je ne citerai pas ce qu’il a dit parce que j’étais vexé).

J’ai continué à chercher l’information partout et j’ai trouvé sur le web le Dr. Royo Salvador (en fait mon sauveur comme son nom l’indique) avec tous les témoignages et je ne pouvais pas croire que ce que racontaient les personnes qu’il avait opérés, fût vrai. Je pris contact avec ses patients et on m’a raconté  des excellents résultats.

Plus tard, j’ai eu un rendez-vous avec lui et il m’a dit que je devais subir une intervention chirurgicale le plus tôt possible parce que le temps jouait contre et que les cellules qui meurent ne se régénèrent pas.

Mais avant d’aller subir une intervention chirurgicale à Barcelone, j’ai expliqué à mes spécialistes de cette technique et ils m’ont dit deux fois que je ne pouvais pas faire ça et c’est pourquoi j’avais cette maladie. Je me rendais fou. Le 14 Octobre 2010 j’ai été opéré à la clinique CIMA par Dr. Royo et Dr. Fiallos avec son équipe (tous excellents dans leur traitement) avec des résultats spectaculaires, comme mon état était si mauvais que je ne pouvais pas manger, beaucoup de douleur à la déglutition, douleur à la mâchoire, douleur très forte dans les yeux, vision floue, mal de tête intense et le côte gauche du corps sans sensibilité, manque de la respiration, étouffement, étourdissements, incontinence, fourmillement dans les mains et pieds, perte de mémoire, je ne pouvais pas rester dans l’endroit fermé, j’ai eu la pression, etc. Avec tous ces symptômes, avant d’aller à Barcelone je suis allé à urgences du hôpital plusieurs fois et ils ne savaient pas que faire avec moi et m’envoyaient chez moi, et tout cela dans les hôpitaux prestigieux de Madrid.

Huit heures après de me mettre dans les mains du docteur Royo, j’ai récupéré la sensibilité perdue, n’avais tellement de mal des yeux, beaucoup de douleurs ont réduit, on m’a donné l’exeat le lendemain et sur le chemin de Barcelone à Madrid (j’ai voyagé dans l’AVE avec ma femme) j’ai presque récuperé la vision, lévénement curieux et mémorable, je ne sais pas qui avançait plus, si l’AVE ou ma visión dans son récupération.

En définitive, les derniers symptômes qui se sont présentés, ont disparu presque complètement, j’ai ceux d’avant, qui sont ceux qui avec le temps m’ont laissé plusieurs séquelles, mais même ainsi je suis très heureux.

Je voudrais dire aux médecins en général, qui n’ont pas étudié la maladie, à moins de prendre note de touts les symptômes que nous racontons que beaucoup d’eux semblent être inventés par nous. Devraient au moins nous écouter et recueillir des informations. À tous les donnerais un zéro de note et les pénaliserais. “LES MÉDICINES QUI NE SOUTIENNENT PAS CETTE TECHNIQUE ET SONT CONTRE ELLE, TRAVAILLENT POUR LA SOUFFRANCE DE NOUS TOUS”.

J’envoie beaucoup d’encouragement à tous ceux qui sont affectés, la famille et les amis en général qui souffrent également de manière différente et si vous pouvez mettez vous en contact avec le Dr Royo Salvador et il décidera. Ne perdez pas beaucoup de temps parce que la maladie ne perd pas de temps.

Je demande à ceux qui de droit, expliquez moi pourquoi il y a tellement des choses vetés et des associations manipulés, est d’intérêt de nous avoir comme ça? Et pourquoi ne pas prendre en charge les frais si vous ne la réalisez pas? C’est une opinion personnelle.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me demander, c’est une grande utilité de nous communiquer entre nous. Et au Dr Royo, au Dr Fiallos et à toute son équipe merci pour leur travail et à les autres courage et bonne chance.

Mon email: trapela@hotmail.es

Mon téléphone: 649750454



Vous avez d'autres questions? Contactez nous

sam

Je m'appelle Samantha et je serai votre assistante pour votre consultation.

Toutes les consultations médicales reçues à travers de ce formulaire ou par le courriel de l' 'Institut Chiari & Siringomielia & Escoliosis de Barcelona' seront redirigées vers l'équipe médicale, supervisée par Dr. Miguel B. Royo Salvador.

Horaires d'attention

Lundi a Jeudi: 9-18h (UTC +1)

Vendredi: 9-15h (UTC +1)

Samedi et dimanche: fermé

icb@institutchiaribcn.com

Assistance 24 heures

sur 24 à travers le formulaire du site

+34 932 066 406

+34 932 800 836

+34 902 350 320

Conseil juridique

Cadre juridique

Avis juridique

Adresse

Pº Manuel Girona 16,

Barcelona, España, CP 08034