Annalisa Caicci. Syndrome de traction médullaire. Descente des amygdales cérébelleuses. Syringomyélie et Scoliose Idiopathiques.

Published by at 8 octobre, 2012


Date d’intervention: Décembre 2011

italia

Mon nom est Annalisa Caicci, j’ai 27 ans, je vis dans la province de Padoue et le 20 Décembre 2011 Dr. Royo m’a opérée.

Dans l’enfance, je n’ai jamais eu aucun problème: pratiquais toujours ballet, beaucoup de sport et le mouvement. Depuis Avril 2004, suivie par un accident de sport, en passant un relais dans une course d’athlétisme, j’ai commencé à avoir des douleurs comme des picotements et décharges à niveau de l’abdomen droit, et progressivement la perte de la sensibilité à la chaleur et au froid. Au début, je ne donnais pas importance à la question et j’ai continué ma vie normale, même avec l’inconfort, les douleurs dorsales et les décharges fréquents. Tout cela est alors descendu au nivel inguinal et à la cuisse, et enfin, après un mauvais rhume avec beaucoup de toux en Mars 2007, il a pris peu à peu les aisselles, les bras et la main droite. Après cet épisode, chaque coup de toux est devenu douloureux, le même avec des éternuements ou tout type d’effort que impliquait les compressions internes. J’ai commencé à remarquer décharges très intenses qui irradiaient au cou et au bras droit: la hyposensibilité dérangait comme une sensation de picotement et il y avaient décharges à chaque petit saut ou mouvement, aussi simplement en marcher ou faire des escaliers. Pour les douleurs qui augmentaient avec les changements de température, et le manque de médecins qui pouvaient comprendre à quoi ces symptômes étaient dus, beaucoup d’eux l’attribuaient au stress ou à un problème psychologique, en Septembre 2007, j’ai fait une IRM cervico -dorsal et étais diagnostiquée de une Syringomyélie pluricavitaire de C4 à D8 et la Malformation de Chiari de type I.

Après la panique initiale quand j’ai commencé à me documenter sur Internet et connaître que c’était quelque chose de grave, j’ai essayé de pendre force et s’en tirer, avec mes problèmes, malgré que je ne voulais pas me rendre compte ni que j’avais une pathologie, ni des choses que ça impliquait.

Depuis Juillet 2011, j’ai commencé à avoir  hyposensibilité aussi dans les bouts des doigts de la main gauche, et la douleur qui me prenait parfois le talon droit . En Septembre 2011, j’ai découvert qu’une chère amie à moi avait même pathologie, mais elle a subi une intervention chirurgicale du Dr Royo: une coïncidence que je ne pouvais pas  laisser m’échapper.

J’ai passé plusieurs jours réfléchissant sur l’intervention et les avantages connexes, qu’elle m’a expliqué personnellement, et le fait que cela pourrait être une solution nécessaire dès que possible. Jamais j’eus eu l’idée de m’opérer, surtout en considérant les techniques très invasives que m’ont comuniqués, mais après ce témoignage reçu, qui m’a beaucoup touché, j’ai commencé penser à mon avenir et à ce que je pourrais attendre. Je suis entré en contact avec l’Institut Chiari de Barcelone, et grâce à la disponibilité de la psychologue Mme Lue, j’ai envoyé tous les résonances et documents que j’avais, pour évaluer la possibilité d’une intervention.

Dimanche Décembre 18, je suis entré dans cette nouvelle aventure. Le lundi 19 la visite avec le Dr Royo pour tous les tests et le mardi, 20 Décembre l’intervention de section  du filum terminale qui a duré 50 minutes: l’intervention minimalement invasive et sans risque. Après trois heures après la chirurgie je marshais, avais repris la sensibilité dans le bras et la cuisse droite, la force dans les deux bras, les bicipitales, la luette qui a été dévié a retourné vers l’arrière, plus un bien-être interne que je n’avais eu pas si longtemps. Le mercredi 21 Décembre, à la visite de contrôle, le Dr Royo m’a donné l’exeat pour rentrer à la maison et j’ai passé dix jours dans une relaxation complète: meilleur Noël de ma vie.

Je peux dire que je respecte beaucoup de gens qui entrent la clinique dans des conditions difficiles, je voulais effectuer la chirurgie pour prévenir et bloquer la pathologie, qui dégénère chaque jour. Mais en réalité, j’ai réalisé que j’avais depuis longtemps appris à vivre avec la douleur chronique, croyant que c’était la condition d’être bon. Jusqu’au 20 Janvier, j’ai juste une vie tranquille, sans effort , et après la visite de contrôle le 1 Février, dans laquelle  on m’a donné le consentement pour revenir au sport, je suis retourné à enseigner, à danser et à reprendre tous mon activités sans aucun problème.

Maintenant, tout est différent et tout est une découverte: je sais que Arnold est toujours avec moi et ne peut pas dégénérer davantage, je sais que je dois être prudent, parce que quand je dépasse les bornes, il me rappele que il est toujours là, avec une légère douleur ou décharges dans les mouvements, mais je suis tellement heureuse d’être en mesure de savoir que je continue à vivre et vivre bien!

Je pratique le ballet depuis 25 ans, j’enseigne ballet, fitness musicale et éducation du moteur, et j’aime pratiquer tout type de sport, même si je devais jeter ceux qui ne pouvais pas déjà, en prenant soin de tous les mouvements qui peuvent nuire à ma santé.

J’espère que mon histoire peut être utile à beaucoup d’autres personnes, parce que je pense qu’il est important de s’informer sans arreêter devant de la première porte qui nous rejette, être un peu médicins nous-mêmes, de comprendre ce qui est mieux pour notre santé et rencontrer de nouveaux et diverses techniques, qui, comme cela, résoudre un gros problème en une heure d’intervention et avec un temps de récupération très rapide.

Je conseille contacter dès que possible avec le Dr Royo et l’Institut, parce que j’ai trouvé des gens merveilleux qui mettent la personne au centre de tout et vous retournent la force, la dignité et la tranquillité pour faire face à cette maladie, ce qui est moins rare qu’il n’y paraît, pour reprendre votre vie.

Un grand merci au Dr Royo qui est un individu unique du plus grand professionnalisme et l’humanité, et qui m’a donné la chance de vivre une deuxième fois, et à toute l’équipe de l’Institut Chiari, en particulier Mme Luè et Dr . Fiallos.

Mes remerciements à l’AISACSISCO par le réseau de personnes avec qui j’ai contactés et avec qui encore échange des conseils et des opinions.

Pour tout renseignement je laisse mon numéro de téléphone et mon courriel.

Annalisa Caicci

+393408202465

annalisa.caicci@libero.it



Vous avez d'autres questions? Contactez nous

sam

Je m'appelle Samantha et je serai votre assistante pour votre consultation.

Toutes les consultations médicales reçues à travers de ce formulaire ou par le courriel de l' 'Institut Chiari & Siringomielia & Escoliosis de Barcelona' seront redirigées vers l'équipe médicale, supervisée par Dr. Miguel B. Royo Salvador.

Horaires d'attention

Lundi a Jeudi: 9-18h (UTC +1)

Vendredi: 9-15h (UTC +1)

Samedi et dimanche: fermé

icb@institutchiaribcn.com

Assistance 24 heures

sur 24 à travers le formulaire du site

+34 932 066 406

+34 932 800 836

+34 902 350 320

Conseil juridique

Cadre juridique

Avis juridique

Adresse

Pº Manuel Girona 16,

Barcelona, España, CP 08034