Ida De Angelis. Syndrome de traction médullaire. Syndrome d’Arnold Chiari I, Syringomyélie et Scoliose idiopathiques. Discopathie multiple.

Published by at 11 février, 2019


 

Date de l’intervention: 12/5/2011
Date de tournage: 29/10/2018




Mme De Angelis a 61 ans et elle nous raconte son histoire:
Le 31 décembre de2010 elle se senté bien et elle a célébré le nouvel an; « ce jour là j’avais que une légère douleur au dos, rien qui ne présupposerait ce qui s’est passé après ».

À 9 heures du soir du premier janvier de 2011 il lui a paru avoir un peu la grippe, elle a demandé à son mari qu’il aille acheter à la pharmacie du Paracétamol, pendant ce temps, elle est allé au lavabo et elle a toussé légèrement: c’est alors quand sa vie à changé complétement.

Son mari lui a trouvé sur par terre semi consciente, avec relaxation du sphincter. Il lui a amener aux urgences et pendant son hospitalisation, elle a su qu’elle avait probablement un Arnold Chiari.

Pendant les mois suivants, quand elle est retourné chez elle, ce type de crise c’est répété; la douleur était très intense, trop, et la patiente ne chache pas qu’elle est arrivé à ne pas le supporter, à vouloir renoncer à vivirede cette manière: vertiges, vomissements violents, des bruits dans les oreilles, douleurs affreuses, sensation d’avoir de l’huil boullante sur le visage, photophobie, difficulté pour aller à la toilette, incapacité pour se concentrer, pour lire, de voir la télévision. Elle est arrivé à avoir plus de 60 crises par jour, elle passait ces journées priant pour survivre à la suivante crise et se demandant comment elle avait surmonté la précédente.

En cherchant des possibles solutions, elle a trouvé sur Internet le Dr. Royo. À Turin (Italie) il lui ont proposé la cranièctomie, elle c’est informé sur les complications, elle a parlé avec des amis médecins et, finalement, elle a eu l’opportunité d’aller à Barcelone.

Elle est arrivé ici déjà dans un état de détérioration; elle ne pouvait pas boire à cause d’une déviation de la luette, elle s’étouffait, elle vomissait par le nez, « c’était vraiment l’enfer ».

Le 12 mai 2011, le professeur l’a opéré, elle se souvient qu’à 4 heures après l’intervention elle pouvait boire, le lendemain, elle pouvait marcher et le troisième jour, elle rentrait à Turin.

Depuis il y a un an et demi, donc quatre ans ont passé, elle s’est beaucoup amélioré: elle rapporte qu’elle peut faire des choses que jamais elle n’aurait imaginé jamais pouvoir refaire, pour lesquelles elle n’a plus besoin de quelqu’un.

La patiente s’attend à que tous les malades atteignent l’objectif qui représente pour elle le rétablissement de l’autonomie et qu’elle va encore s’améliorer.



Vous avez d'autres questions? Contactez nous

sam

Je m'appelle Samantha et je serai votre assistante pour votre consultation.

Toutes les consultations médicales reçues à travers de ce formulaire ou par le courriel de l' 'Institut Chiari & Siringomielia & Escoliosis de Barcelona' seront redirigées vers l'équipe médicale, supervisée par Dr. Miguel B. Royo Salvador.

Horaires d'attention

Lundi a Jeudi: 9-18h (UTC +1)

Vendredi: 9-15h (UTC +1)

Samedi et dimanche: fermé

icb@institutchiaribcn.com

Assistance 24 heures

sur 24 à travers le formulaire du site

+34 932 066 406

+34 932 800 836

+34 902 350 320

Conseil juridique

Cadre juridique

Avis juridique

Adresse

Pº Manuel Girona 16,

Barcelona, España, CP 08034